Comment un train colossal de 32 768 voitures pouvait bien arriver à la gare de Shinjuku ?

Tout d’abord, posons le contexte, car la gare de Shinjuku est un sérieux client tout de même.

La gare de Shinjuku

Les 23 gares les plus fréquentées du monde se trouvent au Japon12. Bon. Ça c’est dit. La 24e gare la plus fréquentée est celle de Bali, en Indonésie. La première gare française est Châtelet-les-halles, à la 27e place.

La gare de Shinjuku, gare la plus fréquentée du monde, était fréquentée à raison de 1 milliards 260 millions de voyageurs sur l’année 2015. À titre de comparaison, Châtelet-Les-Halles fut fréquentée par 180 millions de voyageurs la même année…

Le train de 16:27 aux 32768 voitures

Cette partie est une traduction partielle avec quelques libertés d’un article du blog de milkyht23

En 2013, l’affichage en gare annonça brusquement un train de la ligne Keio (京王線) de 32768 voitures.

32768 voitures

Nani ?!!

Sachant que les trains de la ligne Keio ont des voitures de vingt mètres de longueur, on s’attend à voir arriver un mastodon de 655,36 kilomètres. Voilà une longueur qui correspond à la distance jusqu’à Hiroshima en ligne droite.

Allez ça suffit, expliquons ça.

Les données du nombre de voitures pour un train sont stockées sur 16 bits. Un bit correspond à un espace élémentaire en mémoire pouvant prendre la valeur 0 ou 1.

Et il se trouve que . Il y a fort à parier donc, qu’il s’agissait d’une fausse manipulation ou de mauvaises données envoyées à l’affichage électronique, dans le cas d’un nombre de voitures inconnu. Dans ce cas là, le nombre envoyé est . Le signe étant codé par “la valeur du bit de poids le plus fort” (de poids donc), l’afficheur reçoit le nombre binaire qu’il traduit par .

C’est une explication qui n’a pas l’air d’avoir été confirmée ou rejetée par l’entreprise Keio, mais qui paraît fondée.

Dans tous les cas, on a pas eu vent de ce boa amazonien traversant la moitié du Japon par les voies ferrées.

Références